• Livrée gaie
À toute chose malheur est bon. Clément Mazelpeux de Condrieu (Rhône) a profité du confinement pour faire du tri dans ses photos et il nous en a transmis tout un lot. Hélas, comme souvent, ces clichés sont intéressants mais ils ne datent pas d’hier. Celui-ci a été pris en juin 1997 au Touquet (Pas-de-Calais). Il montre un Simca F 569 WML bâché classique réformé par l’armée française et repeint par son nouveau propriétaire dans une jolie livrée blanche et bleu marine, son plateau à ridelles bâché se voyant notablement rehaussé avec une bâche à camouflage « Centre-Europe ». La réimmatriculation du véhicule date d’août 1993.

• À vendre
Ce second véhicule du même type a été remarqué par Clément à Brimeux, également dans le Pas-de-Calais, en novembre 1994. Ce F 569 WML a également reçu une nouvelle peinture où le bleu domine sur le blanc. Visiblement proposé par un négociant, ce camion réimmatriculé en mai 1993 était à vendre pour 16 000 francs pour le camion complet, le moteur seul étant facturé 11 000 francs. Pas mal quand on sait qu’en lots, les Simca se négociaient alors pour un prix gravitant aux alentours de 300 francs l’unité ! Personne n’en voulait et seuls les pneus se revendaient, et parfois le moteur, un V8 Ford à essence qui pouvait se monter sur des voitures. Le vendeur avait pris soin de préciser par un panneau qu’il s’agissait d’un véhicule « d’occasion » (sic), des fois que l’on prenne ce Simca pour un camion neuf…

• Déjà mort
Nous ignorons comment les deux Simca précédents ont fini mais celui-ci a eu moins de chance. Surpris en septembre 2008 par Éric Boucourt de La Garenne- Colombes (Hauts-de-Seine) sur le parc de la société Euro poids lourds de Sorgues (Vaucluse), il avait déjà perdu ses roues avant et sa caisse servait de parc à ferraille. Il a certainement été découpé depuis. Il s’agissait d’un F 594 WML 4 x 4, version tous-terrains de 3,5 tonnes utiles du Simca Cargo militaire à caisse bâchée. Quelque 14 645 exemplaires de Simca seront livrés à l 12 ’armée française.

Publié le

Texte

Jean-François Colombet

Photos

Droits réservés

Lire aussi