• Plus d’espace
C’est un autocar Saviem S 45 GT avec finition luxe qui a servi de base à ce camping-car à volume augmenté. Réimmatriculé en août 2001 en Lozère, ce véhicule a probablement débuté sa carrière chez les Cars verts du Roussillon à Fontès (Hérault). Ses nouveaux propriétaires ont occulté plusieurs vitres et ont rehaussé le toit avec ses voussoirs d’origine, le résultat étant plus pratique qu’esthétique. Dommage, car les exemplaires de ce modèle sont rares dans cette version. Le moteur de ce car est le six cylindres MAN D 0846 HM de 170 chevaux.

• Regrets éternels
C’était en 2000, c’est-à-dire voici déjà 20 ans. Hervé Comby de Meymac (Corrèze) a déniché ce car Saviem SC 5 du côté de Tauves (Puy-de-Dôme). Le pauvre véhicule avait visiblement été vandalisé par des individus dont la capacité intellectuelle ne devait pas excéder celle d’un escargot de Bourgogne… Restait la tôlerie, relativement saine en apparence, la mécanique et une partie de la sellerie. Ce car de provenance inconnue aurait certainement pu servir de banque de pièces mais il a probablement été détruit depuis. Ce devait être un SC 5 P animé par un six cylindres Perkins 6.354 de 126 chevaux SAE, associé à une boîte ZF S 5.35 à cinq rapports synchronisés. Réceptionné en avril 1962, le SC 5 P affiche un PTC de 9,4 tonnes.

• Un étage et demi
La collection de l’association Autocars anciens de France compte une vingtaine de véhicules dont c’est le dernier exemplaire connu au monde, sauf découverte ultérieure au fond d’une grange. Pour la compléter et accroître l’attractivité de son musée, elle a acquis cet été à Wuppertal en Rhénanie-du-Nord-Westphalie un autocar rare et exceptionnel, en l’occurrence un car à « demi-étage » MAN-Büssing à carrosserie Ludewig, construit en un unique exemplaire à Essen en 1974. Il est arrivé à Wissembourg par convoi exceptionnel le samedi 15 août dernier. Il s’agit d’un modèle VG 16 ayant appartenu naguère à la compagnie VMR (Verkehrsbetriebe Minden-Ravensberg, c’est-à-dire compagnie de transports de Minden-Ravensberg). Ses caractéristiques ne nous sont pas connues pour le moment.

Publié le

Texte

Jean-François Colombet

Photos

Droits réservés

Lire aussi